Edito du programmateur 2023 - Février pt.2

24 février 2023 à 10h00

Dernier vendredi de février, semaine de reprise, nouvelle rotation ! 

Le comité de programmation poursuit avec vous l'exploration de ce gros début d'année où ça dégaine à tout va. Jugez plutôt : Miley Cyrus est revenue en janvier avec son revenge hit "Flowers" au refrain rappelant  celui du "When I Was Your Man" de Bruno Mars, Paramore continue de façonner sa belle discographie pop punk avec un This is Why très réussi,  M83 continue de nous mettre l'eau à la bouche en nous dévoilant toujours un peu plus de son Fantasy à venir. Mais surtout, nous retrouvons Flume bien plus vite que nous ne le pensions avec sa nouvelle compilation Things Don't Always Go The Way You Plan débarquée en ce début de mois de février. Si vos oreilles se sont baladées sur les scènes electro mainstream ces dix dernières années, impossible de ne pas être tombé sur le DJ australien. Depuis son projet éponyme sorti en 2012, il nous abreuve de tubes calibrés pour les festivals. Ses sorties bien qu'espacées (3 albums en 10 ans) sont toujours réjouissantes et il revenait l'an dernier avec un Palaces qui courronait sa décennie au top des certifications et des streams. Things Don't Always Go The Way You Plan est pensé comme un cadeau d'anniversaire à ses fans, comme une retrospective artistique de son évolution à laquelle nous n'avions pas accès jusqu'à maintenant.
En effet, Flume a fouiné dans les fichiers laissés sur de vieux ordinateurs et disques durs, archives d'idées inachevées. C'est fort de son expérience qu'il en a récupéré certains extraits, les a dépoussiérés, retravaillés pour en faire les morceaux qui nous sont offerts ici. Jamais l'éclectisme du DJ n'aura été aussi perceptible allant de compositions aux aspirations cinématographiques à de surprenantes expérimentations hip-hop. Il est aussi intéressant de voir un morceau comme "Why 1.3" issu de ses premières années. Autre point captivant est le nommage des morceaux affichant l'année et la version du projet, nous indiquant son avancement et le nombre de modifications avant la version qui nous est présentée à la manière de mises à jours informatiques. Par exemple, le morceau que nous avons choisi d'intégrer à la rotation est "Rhinestone 1.7.2 [2018 Export Wav] (ft. Isabella Manfredi)". Si tout ce qui est sur cette compilation ne peut pas rentrer dans notre programmation, vous avez là une bonne porte d'entrée pour plonger dans l'évolution de Flume !

500x500-000000-80-0-0 (17).jpg (85 KB)En espérant que le bureau de Flume ne soit pas dans cet état ! 


Nombre de nouvelles rejouissances plus confidentielles sont aussi au programme ! Le nouvel album de Unknown Mortal Orchestra se dévoile et Caroline Polachek a sorti un vrai banger au début du mois. Même nos artistes francophones ont laché les chevaux ! Ben l'Oncle Soul continue sa carrière avec moins d'exposition qu'à ses début mais a su murir sa formule où voix soul et influences R'n'B organiques concourent à créer une ambiance dans laquelle nous nous sentons à notre place. Nos amis belges d'Intergalactic Lovers nous gratifient aussi d'un dernier effort tout en élégance. Que du beau monde encore une fois ! 
L'une des très bonnes surprises de ce début d'année pour nous a été le single "Zombie" de Fløre, qui fait suite à une série de morceaux indépendants et d'EPs depuis 2018. Faisant écho dans notre actualité avec le retour de Paraomore mentionné plus tôt, Fløre fait partie de cette nouvelle génération d'artiste redonnant une seconde jeunesse à la scène alt-rock et pop punk des années 2000. Cette dernière décennie de domination du marché par le rock a été façonnée par des figures telles que Green Day, My Chemical Romance ou encore Linkin Park pour n'en citer que quelques-uns qui ont manifestement nourri sa musique. Le pop punk des premiers, le côté emo des deuxièmes, la fragilité et les ponts entre pop, rock et rap des derniers, comme un alter ego féminin de Yungblud, l'une des têtes d'affiche actuelle du genre. Mais elle n'est pas la seule à avoir puisé dans ces scènes. Le rap s'est était emparé autour de 2016 avec les défunts XXX Tentacion ou Lil Peep par exemple. Mais c'est sous l'impulsion d'une figure majeure originelle, Travis Barker, batteur chez Blink-182 que le genre renait de ses cendres. Depuis quelques années, il produit et joue des fûts chez la plupart des nouveaux venues qui souhaitent raviver la flamme du genre qu'il a lui-même contribué à faire exploser il y a plus de vingt ans. Un beau passage de flambeau pour une scène qui, si elle se nourrit de vieux, évolue constamment vers du neuf en ne se privant pas pour aller piocher vers des sonorités plus actuelles, comme le faisaient Linkin Park. Ce qui peut nous faire espérer un feat futur entre Fløre et Travis Barker ? Les thématiques de la chanteuse, sont, quant à elles, parfaitement dans l'esprit de cette scène, décrivant le monde et le fait d'y grandir prise entre une fin d'adolescence et une vie adulte qui se présente, mais sans jamais se complaire dans une tristesse vaine, bien au contraire !
   
500x500-000000-80-0-0 (23).jpg (18 KB)

Retrouvez ici RCPmusique, le podcast du comité de programmation comme complément à l'article.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article