Section Paloise (22) – Perpignan (19)
SONY DSC

Les Palois ont souffert !

Oui la machine est repartie mais que ce fut compliqué pour la Section Paloise ce dimanche après-midi face à l’USAP (22-19). Mais nous n’avons pas vu la superbe équipe flamboyante qui avait étrillé le Biarritz Olympique. Ce dimanche, ils se sont brisés sur une très grosse, et parfois discutable, de Perpignan.

Les catalans ont pris le match par le bon bout en dominant les palois dans la dimension physique et dans les plaquages, et vont mener 6 à 0 grâce à une pénalité et un drop de 30m de Jonathan Bousquet au bout d’un quart d’heure. Mais le match va changer de physionomie, les Béarnais vont reprendre la main sur le ballon et commenceront à prendre le dessus. Ils vont revenir à égalité et même passer devant à 8 minutes de la pause grâce à la botte de Samuel Marques (9-6 à la mi-temps).

La seconde période est marquée par le problème de micro de l’arbitre assistant, ce qui a prit 5 minutes de retard. Le coup d’envoi donné, nous avons pu voir une nette domination des Béarnais et profiter de la faiblesse physique des catalans et de leurs nombreuses fautes (2 cartons jaunes pour l’USAP). Les Palois vont prendre le large par l’intermédiaire de leur buteur Marques mais les catalans restent au final toujours à portée de la Section (12-12 à la 49ème minute). Puis tout va aller très vite pour les catalans : Mjekevu écope de leur premier carton jaune, payant les nombreuses fautes d’anti-jeux de son équipe. Les Palois vont en profiter pour prendre le large grâce à un essai de Drouard en bout de ligne, transformé par Marques, à 100% dimanche (19-12 à la 62ème minute). Monsieur Blasco sera alors l’acteur malheureux de ce match : auteur d’un match plus que moyen, il va encore prendre une décision difficile. Sur une énième mêlée écroulée, il distribue un carton jaune de chaque côté, un pour le pilier gauche palois Jacquot et un pour le pilier droit catalan Mchedlishvili. Le match devient alors un combat de nerfs, les joueurs des deux équipes sont pris par des crampes. Après une dernière pénalité de Fajardo à la 79ème minute, les Usapistes marquent un essai d’on ne sait où en coin par le pilier remplaçant Godfrey en bout de ligne après avoir débordé la défense paloise. C’est l’essai de l’honneur mais aussi l’essai d’un point de bonus qui fait du bien aux Perpignanais.

Pas forcément brillants et très réalistes, les Palois ont su résister à l’équipe catalane. Une semaine après leur lourde défaite à Colomiers (50-10), la Section se remet sur le chemin de la victoire et reste le leader incontestable de cette Pro D2. Les catalans, eux, ont trouvé « leur match référence » et ont montré une équipe combattante avec beaucoup de courage – ils ont joué à 13 contre 14 pendant 5 minutes – et ont pris un bonus défensif très important (et très difficile à prendre au Hameau) pour la fin du championnat.

B.T.